Les fractures du poignet

La fracture du poignet est très fréquente, le réflexe lors d’une chute étant de l’amortir avec les mains.
Les signes cliniques sont la douleur importante, le gonflement et souvent la déformation.

La radiographie confirme le diagnostic clinique.

Le traitement est chirurgical en cas de déplacement.

Si la fracture n’est pas déplacée une simple immobilisation en résine ou par une attelle peut être suffisante.

Anatomie

Anatomie de la main

Selon la complexité et le type de fracture la méthode thérapeutique sera différente.

Le traitement orthopédique

Chez l’enfant ou chez l’adulte en cas de fracture non déplacée, le chirurgien confectionne une immobilisation en résine ou pose une attelle amovible en fonction de l’âge.

Risques du choix thérapeutique

 

 

 

Les alternatives chirurgicales

Les interventions ci dessous se déroulent au bloc opératoire, dans des conditions rigoureusement stériles.

Comme pour la plupart des interventions en chirurgie orthopédique, une antibiothérapie péri opératoire est instituée selon les recommandations de la SFAR (société française d’anesthésie et réanimation)

L’ostéosynthèse par brochage

C’est le traitement chirurgical de la grande majorité des fractures du poignet.

Intervention

Le patient est installé sur la table de bloc opératoire. Après la préparation cutanée d’usage au bloc opératoire, les champs stériles sont placés.

Sous contrôle radioscopique, le chirurgien réduit la fracture en manipulant le poignet et pose plusieurs broches en percutané pour maintenir la réduction.

Suites opératoires

En fonction de la douleur postopératoire, le patient peut regagner son domicile le jour de l’intervention ou le lendemain.

Le poignet est immobilisé pendant 6 semaines, période au terme de laquelle on retire les broches d’ostéosynthèse.

La rééducation pour retrouver la force et l’amplitude peut alors être débutée.

Risques opératoires

 

L’ostéosynthèse par plaque et vis

Intervention

Le patient est installé sur la table de bloc opératoire. Après la préparation cutanée d’usage au bloc opératoire, les champs stériles sont placés.

L’incision se fait sur la face antérieure de l’avant bras dans sa partie distale, le chirurgien réduit la fracture et la stabilise en posant une plaque vissée.

Suites opératoires

Le patient peut regagner son domicile le lendemain de l’intervention.

Le poignet est immobilisé pendant 6 semaines, la rééducation pour retrouver la force et l’amplitude peut ensuite être débutée.

Risques opératoires