L'hallux valgus

Définition

Hallux valgusL’hallux valgus est la déformation du premier rayon du pied associant le plus fréquemment une déviation en varus du premier métatarsien et en valgus du gros orteil.

Il en résulte une angulation de l’avant pied, une proéminence de l’articulation métatarsophalangienne (appelée trivialement « oignon ») qui rentre en conflit avec la chaussure à l’origine de douleurs et de gêne fonctionnelle.

Outre l’aspect inesthétique de l’hallux valgus, l’exostose peut provoquer une bursite avec un risque d’arthrite septique.

Cette pathologie atteint préférentiellement les femmes. Elle peut être due à une prédisposition familiale et atteindre alors des patients jeunes mais le plus souvent, elle est le résultat d’une évolution progressive, aggravée par le port de chaussures trop étroites et à talons hauts.

L’hallux valgus peut être associé à une déformation des autres rayons de l’avant pied

 

Indication

En cas de bursite douloureuse malgré un chaussage adapté, l’intervention est la seule alternative.

Les symptômes ne sont pas toujours en corrélation avec la déformation, un hallux valgus modéré peut engendrer des douleurs importantes, ce sont donc les douleurs et la gêne ressentie par le patient qui fait poser l’indication opératoire.

Intervention

Il existe différentes techniques chirurgicales pour traiter l’hallux valgus. Le choix de la technique dépendra de l’importance et du type des anomalies architecturales de l’avant pied.

L’intervention se déroule au bloc opératoire en salle d’orthopédie dans des conditions rigoureusement aseptiques. Elle peut se faire sous anesthésie générale ou anesthésie locorégionale.

Comme pour la plupart des interventions en chirurgie orthopédique, une antibiothérapie péri opératoire est instituée selon les recommandations de la SFAR (société française d’anesthésie et réanimation).

Le chirurgien et l’équipe du bloc vous installent en position dorsale sur la table d’opération.

Après la préparation cutanée d’usage au bloc opératoire, les champs stériles sont placés.

L’incision se fait en regard de l’articulation métatarsophalangienne sur sa face interne et entre le premier et le deuxième orteil sur la face antérieure.

L’intervention associe plusieurs gestes :

En cas, d’avant pied complexe avec déformation d’autres rayons associée, dans le même temps opératoire, le chirurgien réalise la cure d’orteil en griffe ou de luxation métatarsophalangienne, ostéotomie de Weill

Salle de réveil

Vous êtes ensuite conduit en salle de réveil jusqu’à ce que l’anesthésiste vous juge apte à retourner dans votre chambre où l’équipe paramédicale prendra le relais de la surveillance postopératoire.
La prise en charge de la douleur est débutée au cours de l’opération et sera poursuivie durant la période de réveil.

Suites opératoires

Vous êtes reconduit dans votre chambre ou l’équipe médicale et paramédicale vous entourera pendant toute votre hospitalisation.

Dès votre retour du bloc opératoire, un traitement antalgique, adapté à votre état médical et à votre éventuelle douleur, est mis en place.

Vous pourrez vous lever et prendre appui sur votre pied dès le lendemain, sous couvert d’une chaussure de type Barouk qui permet la marche tout en supprimant les contraintes sur l’avant-pied.

Vous pourrez quitter la clinique le lendemain de l’intervention.

Vous bénéficierez d’un traitement antalgique et d’un traitement anticoagulant (pour prévenir des phlébites) qui sera poursuivi pendant environ 3 semaines après l’intervention.

Le pansement fait au bloc opératoire devra être gardé. Le premier pansement sera effectué par le chirurgien au cabinet au bout de trois semaines

Risques opératoires

Le Docteur Nicolas CHANZY vous remettra une feuille résumant les conseils postopératoires