La maladie de Dupuytren

Définition

La Maladie de Dupuytren est la rétraction de l'aponévrose palmaire moyenne, entraînant la flexion progressive et irréductible d'un ou plusieurs doigts, le plus souvent l’annulaire et l’auriculaire. Les doigts atteints ne peuvent plus s’étendre complètement, des indurations, et des brides sous la peau s’accentuent progressivement.
La Maladie de Dupuytren est plus fréquente chez les hommes (80%) et apparaît généralement autour de 50 ans.

L’intervention

L’indication opératoire est posée quand le défaut d’extension complète des doigts devient gênant.
La chirurgie a pour but de rendre aux doigts atteints leur possibilité d'extension active.
L’intervention peut se réaliser en chirurgie ambulatoire ou en hospitalisation classique, selon les cas.
L’intervention peut se faire sous anesthésie générale, ou anesthésie locorégionale. Elle se déroule au bloc opératoire dans des conditions rigoureusement aseptiques.
Le chirurgien et l’équipe du bloc vous installent en position dorsale sur la table d’opération.
Après la préparation cutanée d’usage au bloc opératoire, les champs stériles sont placés.
L’incision se fait sur la face palmaire de la main « à la demande » en fonction de l’étendue de la rétraction aponévrotique
Après avoir incisé, le chirurgien décolle de la peau et retire les tissus atteints après une dissection minutieuse respectant les vaisseaux, les tendons et les nerfs.
Dans certains cas évolués, la fermeture complète de la plaie opératoire est impossible, la peau ayant été rétractée, le chirurgien pourra choisir de laisser une partie de la cicatrice ouverte ou de faire une greffe de peau.

Suites opératoires

La mobilisation immédiate est impérative, parfois avec l’aide d’un kinésithérapeute.
Le pansement devra être refait tous les deux jours pendant 15 jours et ne doit pas être mouillé pour éviter la macération.
La durée de l’arrêt de travail est variable en fonction de l’activité professionnelle.

Risques opératoires