Le doigt ressaut

Anatomie

Anatomie du doigt

Définition

Les tendons fléchisseurs de la main coulissent dans des gaines, renforcées par endroit par des poulies. Le doigt à ressaut découle d’un conflit du tendon au niveau de la poulie se situant en regard de l’articulation métacarpo-phalangienne. Il en résulte une inflammation de ce tendon (ténosynovite) avec fréquemment l’apparition d’un nodule inflammatoire réactionnel au sein de ce tendon ne faisant qu’aggraver le conflit entre le tendon et la poulie.

Doigt à ressaut

Lors des mouvements de flexion / extension, la partie du tendon enflammé « accroche » en passant dans la poulie de la gaine avec une sensation de saccade, d’où son nom de doigt à ressaut.

Indication

Dans un premier temps, une infiltration est le plus souvent proposée. Elle peut s’avérer partiellement ou totalement efficace, pour une durée extrêmement variable.

En cas d’échec de ce traitement médical, une chirurgie est alors proposée.

Intervention

L’intervention peut se faire sous anesthésie générale, ou anesthésie locorégionale, généralement en ambulatoire. Elle se déroule au bloc opératoire dans des conditions rigoureusement aseptiques.

Le chirurgien et l’équipe du bloc vous installent en position dorsale sur la table d’opération.

Après la préparation cutanée d’usage au bloc opératoire, les champs stériles sont placés.

L’incision se fait sur la face palmaire sur 2 cm en regard de la métacarpo-phalangienne.

Le chirurgien sectionne la poulie, libère le tendon fléchisseur et retire l’éventuel nodule inflammatoire.
La plaie opératoire est suturée.

Suites opératoires

Le doigt pourra être mobilisé immédiatement
Les pansements seront refaits tous les deux jours et l’ablation des fils se fera au 12ème jour.

Risques opératoires